Je vous présente aujourd’hui notre nouvelle rubrique : KLIK & KLAK!
On dit souvent qu’une image vaut mille mots.  Cela s’est encore vérifié hier soir lors de la KBC NACHT  Mais que serait-elle sans une âme d’artiste et de connaisseur derrière le viseur? Etre là, au bon endroit, au bon moment, pour déclencher, d’un KLIK, le mécanisme qui fera vivre l’instant figé dans le boitier du photographe.

J’ai donc décidé de mettre ici en avant ces hommes et femmes de terrain qui, dans l’ombre, nous font vivre ou revivre nos évents sportifs favoris à travers l’image en leur proposant de dévoiler leur histoire, leur vécu, leur meilleurs moments à travers quelques images qu’ils auront sélectionnés.
Pour ce premier numéro, Lucien Lambotte, photographe amateur, passionné et spécialiste en athlétisme sort des starters et nous fait vivre à travers ses images le « KBC NACHT » d’Heusden-Zolder qui se déroulait hier soir.



UNE NUIT DE FOLIE DANS LE LIMBOURG

Certains des athlètes belges ayant fait les beaux jours de notre athlé ont été honorés par l’organisation au début du programme principal de la 40e édition. Des célébrités telles que Tia Hellebaut, Cédric Van Branteghem, Veerle Dejaeghere,  ont fait leur apparition avant de laissé place à leurs successeurs.

Elise Vanderelst, médaillée d’argent au Championnat d’Europe des U23 à Gävle en Suède la semaine dernière, a réussi une performance à la limite des minima pour  la Coupe du monde au 1500 mètres, mais toutefois trop lente d’une seconde pour le moment. Vanderelst a terminé troisième en 4: 07,53 alors que la limite pour la Coupe du monde à Doha est de 4: 06,50. La victoire a été remportée par la Jamaïcaine Aisha Praught-Leer en 4: 06,25.  Après cela, c’était au tour de Renée Eykens au 800 mètres, mais avec une sixième place en 2: 03,41, elle est restée bien au-dessus du seuil de 2: 00,60. 

TROP DE VENT POUR ELINE

Eline Berings a planné sur le 100 mètres haies avec un temps de 12,97 secondes.  Juste en dessous de la limite qui lui aurait ouvert les portes de Doha mais malheureusement, l’anémomètre indiquait 2,1 mètres par seconde de vent arrière. Une fraction de trop pour valider la performance. Berings, qui n’a couru que sa deuxième course de l’année à Heusden, s’en foutait.  »Je suis très satisfaite. Le public m’a un peu trop soutenu, le vent était donc un peu trop fort », a-t-elle plaisanté.  »Mais je suis satisfait de ma forme. Ce sera pour la prochaine fois », a estimé Berings. Anne Zagré était, elle, loin de son niveau et a terminé cinquième en 13,51, un centième et une place derrière une autre belge, Sarah Missinne.  

Au 200 mètres, la victoire revient à Imke Vervaet avec 23,45.  Derrière elle on retrouve la Néerlandaise Tessa Van Schagen (23,60), Manon Depuydt (23,61), Camille Laus (23,62) et Hanne Claes (23,88). 

RECORD BATTU 

Il y a eu également un beau spectacle au 200 mètres masculin. Clarence Munyai  a écrasé le record de Shawn Crawford qui tenait depuis 18 ans de pas moins de 21 centièmes. Le détenteur du record national sud-africain, âgé de 21 ans, avec 19,69, a inscrit un temps de 20,04 hier soir. Il a ainsi dominé Jonathan Borlée (20,88), Kobe Vleminckx (21,06), Dylan Borlée (21,26) et Jonathan Sacoor (21,48).  Les Borlées et Sacoor apparaîtront plus tard dans la soirée avec Sven Van Den Bergh, âgé de 20 ans, dans leur 4×400 mètres adoré. Dans une bataille avec la France, les Tornados belges ont déroulés en 3: 07,71.  

La star belge des derniers Championnats d’Europe U23 en Suède, Paulien Couckuyt, qui a remporté l’or au 400 mètres haies a couru hier soir le tour de piste. Avec 54.03, Couckuyt a repris une seconde et demie a son record personnel et termine seconde. L’Allemande Ruth Spelmeyer était inapprochable et s’impose en 52,97.  

Au 1500 mètres, deux Belges s’étaient alignés avec leur pass en poche pour Doha pour le 5000 m Isaac Kimeli et Robin Hendrix.  Cela fonctionnerait-il également sur les 1500 mètres?  La réponse est un double non! Kimeli, termine troisième en 3,37,90 tandis que Hendrix était neuvième en 3,41,11. Le Marocain Abdelaati Iguider coupait la ligne le premier en 3,36,54.  

Enfin, Claire Orcel a assuré une victoire belge au saut en hauteur. La Bruxelloise, âgée de 21 ans, est la seule à avoir dépassé 1m91, un saut égal à son record personnel. Orcel a ensuite fixé la barre à 1m94, la limite nécessaire à un sésame pour la Coupe du Monde mais la barre a chuté par trois fois. À sa première tentative, elle était néanmoins très proche.  

A noter également la présence de  Sara Slott Petersen. La Danoise, championne d’Europe à Amsterdam en 2016 et vice-championne olympique à Rio, n’a pas déçu. Elle remplit son rôle de favorite et remporte le 400 mètres haies en 55,86.  Pour l’anecdote, Eline Berings a reçu le trophée Paul Eerdekens, qui récompense la meilleure performance belge de la soirée.

Mais comme dit en introduction, l’album proposé par Lucien Lambotte vous fera vivre ou revivre cette belle nuit de l’athlétisme : ENJOY!!!

–> KLIK sur la grande image pour voir en grand 🙂

 

Retrouvez ici les résultats complets

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.